Comment apprendre à relativiser et déculpabiliser ?

Vous retrouvez-vous souvent à ruminer le passé ou à vous interroger sur la manière dont vous auriez pu gérer une certaine situation ? Le fait de vous inquiéter ou de vous sentir nerveux(se) par rapport à un événement passé ne fera que vous rendre anxieux. Dans ce schéma, il est important que vous appreniez à relativiser et à déculpabiliser. Découvrez comment vous y prendre.

Be Happy
Be Happy

Posez des limites

Lorsque vous vous retrouvez dans un cycle de nervosité ou de culpabilité, faites une pause et demandez-vous quelle est la limite. En donnant à chacune de vos pensées une limite, vous leur ôtez la permission de vous contrôler.

Vous devenez ainsi plus attentif à ce qui occupe votre esprit et décidez les éléments auxquels vous souhaitez accorder de l’attention. Cela vous permet d’arrêter de créer et de prendre conscience du moment que vous vivez actuellement.

De cette manière, vous réapprenez à votre cerveau à s’inquiéter moins mais à s’inquiéter plus intelligemment. C’est la première étape pour vous diriger vers une approche de solution. L’idée ici est d’apprendre à prendre soin de soi autrement.

Utilisez un journal

Pour vous libérer de vos tourments, il est important que vous les exprimiez. Pour ce faire, écrivez vos soucis au lieu de ressasser constamment ce que vous avez vécu. En utilisant un journal pour exprimer vos émotions, vous faites le vide dans votre tête.

Vous donnez ainsi l’occasion à votre cerveau de se relaxer et de ce fait, vous vous sentez plus léger et moins tendu. Cela vous donne plus de recul pour explorer les racines de vos problèmes et sources de nervosité.

Dès que vous avez identifié les éléments les plus importants qui vous inquiètent, demandez-vous les solutions que vous pourriez y apporter. En réalisant cet exercice par écrit, vous permettez à votre cerveau de créer de l’espace pour d’autres pensées plus productives.

Ces pensées positives vous aideront à mettre en avant les ressources cognitives nécessaires pour trouver les solutions adéquates.

Pensez sur le court terme

Ne vous souciez pas de la résolution de vos problèmes sur le long terme. Contentez-vous d’incorporer quelques petites actions dans vos routines. Elles vous aideront à venir à bout du grand tableau.

Restez pragmatiques en établissant une liste des actions à entreprendre sur ce que vous pouvez contrôler. Il est important que ces actions soient sur le court terme de sorte à vous garder motivé(e). De trop grandes actions ne feront qu’augmenter votre anxiété.

Commencez donc par exécuter ces actions chaque jour, semaine ou mois. L’idée est de se concentrer quotidiennement sur une petite tâche qui dans l’ensemble, vous rapprochera de la résolution du problème que vous percevez.

Imaginez le pire scénario

Ce conseil pourrait vous sembler contre-productif mais l’idée est d’imaginer le pire scénario pouvant découdre de cette situation et de s’y préparer. Dans la situation où vous avez besoin de relativiser et de déculpabiliser, cela sous-entend que le mal est déjà fait.

Dans ce sens, il serait alors plus judicieux de vous concentrer à mettre en place les conditions pour ne plus vous retrouver dans cette situation. Pour chaque problème perçu, pensez à une solution et mettez-la par écrit.

Évitez les stimulants

Arrêtez votre consommation de stimulants comme le café et l’alcool. Ils provoquent des réactions dans votre cerveau qui alimentent le processus de pensée. Dans cette condition, vous percevez le côté le plus sombre de chacune de vos pensées.

En limitant voire en arrêtant votre consommation d’alcool et de café, vous libérez votre cerveau de l’emprise des hormones de stress.

Si vous passez vos journées à culpabiliser, reconnaissez que ce qui est arrivé ne peut être changé. Par contre, il vous est possible d’en tirer des leçons et de prendre les dispositions adéquates pour que cela ne se reproduise pas.

Partage :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 5 =